Le projet

DSJC / le jeune choeur de paris

Le Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs | CRR de Paris assure au Conservatoire à rayonnement régional de Paris (direction Xavier Delette) la formation de 50 étudiants autour de 15 disciplines (chant, étude des styles, des cycles et des rôles, ensemble vocal à un par voix, écritures contemporaines et improvisation, chœur, diction lyrique, théâtre, danse, analyse, esthétique et histoire des arts), avec l’appui de 30 professeurs. Au terme de leur cursus, les étudiants peuvent prétendre à une période de perfectionnement ou une attestation CPES (Classes Préparatoires aux Études Supérieures). Ce département a été fondé par Laurence Equilbey, qui en assure avec Florence Guignolet la direction artistique et pédagogique.

Au sein du département, le jeune chœur de paris est un chœur de chambre placé sous la direction de Marc Korovitch et Richard Wilberforce, après Laurence Equilbey, Geoffroy Jourdain, Olivier Bardot et Henri Chalet. Le chœur participe activement à la création contemporaine (commandes à Franck Krawczyk, Oscar Strasnoy, Georgia Spiropoulos, Philippe Hurel, Bruno Mantovani, Yann Robin, Vincent Manac’h, Laurent Durupt, Violeta Cruz, Marlijn Helder, etc). Il collabore avec l’Orchestre de chambre de Paris, l’Ensemble intercontemporain, l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris, l’Orchestre de Paris, le Freiburger Barockorchester, Insula orchestra, l’Orchestre du Festival de Budapest, l’Orchestre Colonne, l’Orchestre des Champs-Elysées et la Maîtrise de Paris. Il a été dirigé par Pierre Boulez, Susanna Mälkki, René Jacobs, Ivan Fischer et Philippe Herreweghe et s’est notamment produit au Festival Suresnes Cités Danse dans une création du chorégraphe José Montalvo.

En 2008, le jeune chœur de paris a reçu le prix Liliane Bettencourt.

crr.paris.fr
Suivez le Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs et le jeune chœur de paris sur Facebook.
Le département supérieur pour jeunes chanteurs | CRR de Paris est financé par la Mairie de Paris et le Ministère de la culture et de la communication (DRAC Île-de-France). Son rayonnement est soutenu par accentus. Le jeune chœur de paris est soutenu par la Fondation Bettencourt Schueller.
 
 

Les actualités des anciens

Kaëlig Boché, ténor, promotion 2014
Récital | Auditorium du Musée d’Orsay | 19 octobre 2021 | Infos

kaelig-boche

« Un prénom qui ne saurait tromper : le ténor Kaëlig Boché est breton. C’est donc à sa région natale que lui et sa partenaire, la pianiste Jeanne Vallée, ont choisi de rendre hommage au travers de ce florilège de mélodies, et au-delà, à cette nourriture spirituelle qu’est le folklore pour les compositeurs. »

Victoire Bunel, mezzo-soprano, promotion 2013
Récital | Opéra National de Bordeaux | 26 novembre 2021 | Infos

victoire_bunel

« Bel canto, airs d’opéras ou d’opérettes, mélodies et Lieder, chœurs sacrés ou profanes… seront au rendez-vous lors des midis musicaux au Grand-Théâtre. À l’heure du déjeuner, venez profiter, trois-quarts d’heure durant, d’un délicieux voyage musical hors du temps dans une atmosphère intimiste et conviviale, en toute simplicité. »

Adèle Charvet, mezzo-soprano, promotion 2014
Opéra | Théâtre National de l’Opéra Comique | 13 décembre 2021 | Infos

adele-charvet

« Éric Ruf installe Gounod dans le décor conçu pour Shakespeare à la Comédie-Française – défi dramaturgique et écologique. Et Laurent Campellone ressuscite ce chef-d’œuvre, à la tête de l’orchestre de l’Opéra de Rouen, d’accentus et d’une distribution de rêve, menée par Julie Fuchs et Jean-François Borras. »

Ambroisine Bré, mezzo-soprano, promotion 2013
Opéra | Theater an der Wien | 27 janvier 2022 | Infos

ambroisine_bré

« Lully a souvent été considéré comme un compositeur de musique dite « de commande », quelque peu compassée et sans beaucoup d’intérêt dramatique. Je pense exactement le contraire. Lully est pour moi un grand génie dramatique, qui a inventé un très grand nombre de choses dont notamment le genre de la tragédie lyrique. Psyché sera le onzième volume de notre collection Lully et je me réjouis par avance de le diriger. » – Christophe Rousset